20 février 2016

Au-delà des montagnes

Au-delà des montagnes, drame chinois, de Jia Zhang Ke, 2015, 2h11. Une jeune fille danse sur des rythmes techno en compagnie d'autres jeunes, de nos jours, formant un ensemble presque chorégraphique. Sortis de là, rien de semblable ne les attend. La jeune fille repart avec son scooter dans un village peu modernisé même si elle possède une boutique de vente de télévisions et autres objets high tech. On comprend qu'on est au début de l'enrichissement spectaculaire que va connaître la Chine. Ses deux prétendants qui sont pour elle... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2016

Carol

Carol, drame de Todd Haynes, RU et EU, 2015, 1h58. NeW York, 1952. L'american way of life est pour l'ordre, la bienséance, la morale. L'ouverture à la vie n'est pas admise hors des conventions. Les femmes osent se refuser à leur mari, des jeunes filles à leur prétendant qui ne demandent jamais ni l'un ni l'autre si femme veut. Rien de tout cela au pays de la consommation et du conformisme, de la rigueur et du modèle. Et pourtant, les femmes affirment leurs goûts affectifs, l'une plus que l'autre, l'une plus âgée jouée par Cate... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2016

El Clan

  El Clan, policier, de Pablo Trapero, Argentine, 2015, 1h48. On ne voit rien de l'Argentine dans ce film, mais on sait à l'aspect des rues qu'on est à Buenos Aires. On voit une équipe de rugby, un jeune homme aux cheveux bruns bouclés Alejandro qui marque un but. Soulevé en triomphe, il fait partie d'une équipe qui se distingue. On voit des images d'archives du renouveau démocratique, donc la fin des généraux, de la torture, des enlèvements. Pourtant dans la famille du jeune homme dans ces années 80, le... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 16:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2016

Les innocentes

Les innocentes, drame d'Anne Fontaine, France Pologne 2016 (1h40) avec Lou de Lâage. Avec tous les commentaires qui ont été faits sur ce film, on s'attend à des viols terribles. Mais une femme qui filme ne va pas donner à voir automatiquement la violence de tous les actes. Ici, les religieuses de ce couvent sont presque toutes très jeunes. Elles reviennent d'un séance de prières, on les voit de dos quand des cris se font entendre, suggestifs, la souffrance s'exprime. L'une des religieuses, sans se faire... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 15:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 février 2016

L'eau à la bouche

L'eau à la bouche, comédie sentimentale de Jacques Deniol-Valcroze (France en N&B, 1959, 1h28)., avec Bernadette Lafont (femme de chambre), Michel Galabru (Majordome), Alexandra Stewart (la cousine espiègle) Françoise Brion (la cousine vieux jeu), Jacques Riberolles et Gérard Barray, l'un est l'ami  de cette espiècle, l'autre est le notaire). C'est une histoire à la Sagan, c'était la mode. Des amants voyagent en voiture décapotable. Ils ont rendez-vous dans une superbe demeure avec la cousine de la femme et le... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 19:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 février 2016

Le bal

Le bal, comédie d'Ettore Scola. Italie, 1982, 1h52. On peut le revoir plusieurs fois, il est toujours aussi fascinant par ses personnages, sa mise en scène et l'histoire. Un homme prépare une salle de bal, ouvre les lumières, installe le bar. On est dans les années 80. La salle fait penser à celle qui se trouve sous la Coupole à Paris. Arrivent d'abord les femmes, l'une après l'autre, vont se regarder dans la glace du fond. Chacune choisit sa table, elles sont onze en tout, et chacune veut se distinguer de l'autre. Elles sont... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2015

Elser, un héros ordinaire

Elser, un héros ordinaire. Drame d'Olivier Hirschbiegel (Allemagne, 2015-1H55), avec Christian Friedel, Katharina Schuttler. Cet artisan menuisier allemand ne voulait pas d'Hitler. Sa vie faite de travail et de joies simples lui suffisant, il n'entendait pas la voir bouleversée par ce gangster et ses accolytes braillards et violents. Il assiste trop régulièrement à des brutalités en règle, des exactions terribles. Même ses amis sont affectés et comptent se tenir tranquilles, la vie se dégrade petit à petit surtout... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 18:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2015

Bad Boy Bubby

Bad Boy Bubby, comédie de Rolf de Heer, Australie, 1993-1H54. Réédition. Le héros joué par Nicolas Home a par son oeil droit un peu de Jack Nicholson, trop beau. Un peu dissonant, trop grand aussi. Bon, le film est carrément déjanté. Deux parties nettes. La première est sur l'enfance de Bubby qui dure 35 ans, enfermé par sa mère qui le garde pour elle, intimement pour ne pas dire plus, en fait son compagnon, pour être polie, et lui interdit de sortir, sinon, il ne pourrait pas respirer sauf avec un masque à gaz. Il n'a jamais... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 19:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2015

The Lobster

The Lobster, film fantastique irlando-français dYorgos Lanthimos (2015, 1H58), avec Colin Farrell, Léa Seydoux. Une femme au volant de sa voiture. Elle s'arrête, en descend et va tuer un âne dans un champ. C'est assez brutal comme début. Générique. Une salle d'attente où des personnes célibataires passent chacune leur tour dans un bureau pour répondre à des questions avant de s'engager 45 jours à vivre dans un hôtel pour rencontrer l'âme soeur sinon à se changer en animal et le plus possible ni en chien ni en chat (c'est... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 16:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2015

Sangue del mio sangue

Sangue del mio sangue,  drame italien de Marco Bellocchio (2015, 1H47). Une femme se fait couper les cheveux dans un couvent, à Robbio, en Italie. On apprend, on voit une future nonne embrasser un homme, un religieux, qui depuis est mort et enterré. Pour la punir, on l'enferme vivante dans un cachot construit sur mesure pour elle. Emmurée vivante, elle survit par miracle durant des siècles. Sa chevelure pourtant n'a pas beaucoup poussé malgré les siècles, son visage n'a pas vieilli lorsqu'elle est délivrée. Le couvent était... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 15:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :