Zona franca, drame de Georgi Lazarevski, France, 2015, 1h40.

La Terre de Feu, une terre d'aventure rêvée par les touristes qui viennent faire du trecking et n'ont que faire des gens de cette terre. Eux luttent pour leur pouvoir d'achat et manifestent contre le prix du gaz qui augmente alors que sont creusés de nombreux puits d'extraction de gaz de schiste. Ces nouveaux puits cassent le pays en sous-sol et lorsqu'ils l'auront épuisé, ils seront fermés et le pays sera à terre une fois de plus. Le pays a été saccagé tout au long de l'histoire des hommes qui l'ont colonisé : morts de milliers d'Indiens  dans les mines, et mort de milliers d'ouvriers dans les grands abattoirs et les frigos qu'on voit en ruine. Des friches industrielles devant ce si beau pays aux remarquables paysages, ceux qu'on ne voit pas dans les documentaires et c'est à ce titre que ce film se veut exemplaire. Mais les pauvres, personne ne les voit, personne ne veut les entendre, en tout cas pas les touristes qui refusent de se laisser entraîner dans une réflexion sur la vie de ces gens simples.