30 janvier 2018

Un homme intègre

Un homme intègre, drame de Mohammad Rassoulot, Iran, 2017, 1h57. Un homme tranquille élève des poissons dans sa propriété. Sa femme est institutrice. Ils forment un couple moderne et respectueux dans ce sud de l'Iran. Pourtant, ils ont affaire à des pressions de toutes sortes et on constate qu'il est difficile d'être paysan sans être la cible de gens corrompus. Cet éleveur refuse de donner des pots-de vin pour retrouver l'usage de l'eau, élément vital pour ses poissons. Conséquence : l'eau est coupée et les poissons se meurent. Cet... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2017

A l'ouest du Jourdain

A l'ouest du Jourdain, documentaire d'Amos Gitaï, Israël, France, 2017, 1h24. Retour du réalisateur  qui n'avait pas visiter le pays depuis 1982. Le réalisateur va à la rencontre des habitants des territoires dits occupés, peuplés par des Israëliens et des Palestiniens. Il va de surprise en surprise. Et se rend compte que ce sont les petites rencontres entre les habitants qui changeront le pays et inciteront les habitants à la réconciliation. Parce que si on interroge les gens individuellement, ils restent sur leurs rancoeurs.... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 15:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2017

Carré 35

Carré 35, documentaire d'Eric Caravaca, France 2017, 1h07. Ce n'est pas un documentaire ordinaire. C'est plutôt un film qui reconstitue une histoire, celle de la famille de l'acteur réalisateur qui va chercher à l'aide d'archives à comprendre les mystères qui entourent certains actes dans la famille, comme celle de nier la maladie de la petite fille trisomique morte à 3 ans. Il s'aperçoit que les malades mentaux sont entourés de non-dits et une scène assez éprouvante pour le spectateur montre de façon précise une salle d'hôpital où... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2017

Mise à mort du cerf sacré

Mise à mort du cerf sacré, drame anglo-irlandais de Yorgos Lanthimos, 2017, 2h01, avec Colin Farrell, Nicole Kidman, Raffey Cassidy. Une opération à coeur ouvert commence le film. On est au coeur du métier du chirurgien, si on peut dire. Une équipe termine le travail et recoud les tissus. Le chirurgien s'en va. Il rencontre un jeune homme venu le voir à l'hôpital et qui lui pose la question de sa responsabilité en tant que chirurgien. Celui-ci avoue que c'est plutôt l'anesthésiste qui est responsable de la mort des gens mais non le... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 12:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2017

Au revoir là-haut

Au revoir là-haut, comédie dramatique d'Albert Dupontel, France 2017, 1h57. Avec Laurent Lafitte, Albert Dupontel, Nahuel Pérez Biscayart, et Niels Arestrup. Des coups de canon, des gerbe de terre, annoncent le début du film et provoquent une frayeur intense. On est tout de suite dans le coup. Terrible choc que fut cette guerre, vécue par les hommes qui étaient partis la fleur au fusil. Et puis, l'attente dans les tranchées, un chien qui apporte un message, le message est porté au commandant. L'arrêt des hostilités est demandée, mais... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 11:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2017

Detroit

Detroit, drame de Kathryn Bigelow, Etats-Unis, 2017, 2h23. Des jeunes gens rêvent de se produire devant un public. Malheureusement quand arrive leur tour, la salle est évacuée sous prétexte que les émeutes extérieures empêchent d'assurer la sécurité de la salle et la sortie du public. Le chanteur du groupe n'en croit pas ses oreilles et résiste à l'idée de rentrer chez lui, va sur la scène pour voir l'effet que cela produira en lui. Son frère vient le chercher et lui demande de sortir immédiatement. Des émeutes en effet se déroulent... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2017

Happy End

Happy End, drame de Michael Haneke, Autriche, 2017, 1h47. Avec Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant, Mathieu Kassovitz. Le film se veut être le témoin de notre temps. Il commence par des images prises d'un téléphone portable par une adolescente qui se filme en train de vivre au quotidien, notamment sa toilette. Aucun intérêt, mais pour elle, il y en a certainement un. Ca dure trop longtemps, ce passage. En fait, il n'y a pas d'histoire à proprement parler, seulement un film sur la façon qu'ont de vivre des gens aisés, bourgeois... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2017

Le sens de la fête.

Le sens de la fête, comédie d'Olivier Nakache et d'Eric Tolédano, France, 2017, 1h57. Avec Jean-Pierre Bacry, Jean-Paul Rouve, Gilles Lelouch. C'est un film léger, c'est le moins qu'on puisse dire. Inutile de chercher quelque vérité, il n'y en a pas. Le jeu de Bacri vaut la peine d'être vu. Le reste est exagéré. Cependant, aussi loin que les auteurs sont allés, il n'y a pas de moments plus forts que d'autres. Et c'est là où le film pêche avec en plus des longueurs inutiles. L'histoire est celle d'un manager de fêtes, confronté à des... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2017

The Party

The Party, comédie dramatique en noir et blanc  de Sally Potter, Britannique, 2017, 1h11. avec Christine Scott Thomas, Cillian Murphy, Patricia Clarkson, Bruno Ganz, Cherry Jones, Emily Mortimer et Timothy Spall. Des acteurs que tout le monde connaît dont le plus nouveau est Cillian Murphy (vedette de Peacky Blinders, série à succès). La ministre ouvre sa porte, en colère, et pointe son arme sur un personnage avec qui, on se doute, existe un vrai problème. Voilà comment le film commence. Puis bande annonce. Ensuite, la ministre... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2017

Faute d'amour

Faute d'amour, drame de Andrei Zvyagintsev, Russie, 2017, 2h08. Un enfant mal aimé, ou pas aimé du tout, des parents qui se détestent et regrettent d'avoir eu cet enfant. Chacun refait sa vie et ne s'occupe plus de lui. La violence de leurs rapports est telle que le gamin n'en dort pas et pleure jusqu'au jour où il disparaît. Alertée par la directrice de l'école qui s'inquiète de l'absence prolongée du garçon, la mère comprend sans doute la souffrance de l'enfant. Le père à son tour semble perturbé au point de s'intégrer dans des... [Lire la suite]
Posté par philou89 à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]