Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
cinéma d'auteur
23 mars 2023

Nostalgia

Nostalgia, de Mario Martone, avec Pierfrancesco Favino et Francesco Di Leva. Italie 2022, 1h58.

Vu au Nouvel Odéon à Paris;

Après 40 années d'absence, Felice en homme accompli, revient à Naples où il était né et avait grandi dans les quartiers populaires, ami avec l'un des garçons qu'il va essayer de retrouver, peut-être pour s'expliquer mais surtout pour retrouver la complicité d'autrefois avec lui, cette amitié qui a été si forte, si fabuleuse jusqu'au jour fatal où leur culpabilité annonçait la fin de leur relation. Lui partira très loin, à 15 ans, démuni mais débrouillard. Il réussira dans le commerce, se mariera et reviendra soigner sa mère et lui fermer les yeux. Le plus beau moment du film est sans doute dans cette complicité avec sa mère à qui il dit avant de lui faire prendre un bain "je suis toujours ton petit garçon", et la prend dans ses bras, nue, pour la déposer dans une baignoire et la laver. C'est une attitude très italienne, typiquement celle que les garçons veulent avoir avec leur mère impuissante devant la maladie. Une tendresse infinie face à la violence de la vie dans les rues de Naples où règne en maître son ancien compagnon de jeux qu'il retrouve enfin et qui le menace de le tuer. Il était devenu un être impitoyable après le meurtre qu'il avait commis par peur d'être dénoncé pour vol chez un particulier. Lui Félice partira très vite au bout du monde, mais son ami se réfugiera dans le banditisme, le meurtre et dirigera la camorra. Très redouté et craint, personne n'approuvera Félice lorsqu'il avoue vouloir le rencontrer. Même le curé qui s'occupe des jeunes redoute cette rencontre. "Il va te tuer". Félice ne repartira plus de Naples.

Publicité
Publicité
Commentaires
cinéma d'auteur
Publicité
Archives
Visiteurs
Depuis la création 8 901
Pages
Publicité