Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
cinéma d'auteur
9 juillet 2019

Parasite

Parasite, thriller du coréen Bong Joon-Ho, 2019, 2h12. Palme d'or à Cannes 2019.

S'il y a bien un film à voir, c'est celui-là. Partant d'un portrait de gens pauvres vivant d'expédients, habitant un entresol insalubre, l'auteur en fait les acteurs d'une histoire rocambolesque mais qui se tient avec une intrigue remarquable d'un bout à l'autre du film. La famille se compose de 4 membres, père, mère, fils et fille. Un jour, le fils reçoit une proposition d'un de ses amis qui lui propose de le remplacer dans un poste de prof d'anglais auprès d'une riche jeune fille. Son frère  par ailleurs dessine et peint des oeuvres très remarquée par sa mère qui en est fière mais mécontente de la prof de dessin. Le nouveau prof d'anglais introduit alors sa soeur comme art thérapeute. Le père n'ayant toujours pas de travail, le fils imagine que le chauffeur attitré de l'industriel n'est pas correct et fait en sorte qu'il soit renvoyé. Son père prend alors la place du chauffeur. Reste la gouvernante qui règne sur la maison et surveille tout. La famille imagine qu'elle doit partir pour laisser la place à la mère. Cette gouvernante est allergique aux pêches qui provoquent chez elle des crises de toux au point de ne plus pouvoir respirer. La fille, prof de dessin, lui envoie derrière sa tête des poils recueillis sur la pêche et la femme perd ses moyens devant la maîtresse de maison qui convient qu'elle est au plus mal et doit être remplacée (le père entre temps fait couler un produit rouge sur les mouchoirs jetés dans la poubelle, ce qui contribue à faire croire à un cas de turberculose aiguë). Donc, elle est virée. Arrive la mère et voilà la famille installée en à peine un mois de temps. L'industriel trouve que ces gens ont tous le même odeur, un peu celle qu'on sent dans le métro et leur en fait la remarque. Le père, chauffeur, en est très vexé. Un jour, les riches partent en camping tous les quatre. Du coup, la famille pauvre en profite pour faire une fête à tout casser et on se doute bien qu'il va y avoir un événement qui va arriver. Pas tout à fait celui qu'on attend, mais un autre et aussi celui qu'on attend.

Je vous laisse découvrir le reste du film, la partie la plus incroyable et la plus sophistiquée avec son dénouement digne des plus grands écrivains. 

Publicité
Publicité
Commentaires
cinéma d'auteur
Publicité
Archives
Visiteurs
Depuis la création 8 901
Pages
Publicité