Lion, drame de Garth Davis, Australien, 2016, 1h58. Avec Nicole Kidman.

Quelque part en Inde du nord. Deux enfants dont l'un est presque adolescent se retrouvent sur un train transportant du charbon. Ils remplissent leurs besaces et revendent leur chapardage à un marchand sur un des marchés d'un village. Le petit convoite des patisseries mais ils obtiennent deux sacs de lait qu'ils rapportent fièrement à leur mère qui se préparait à partir à son travail, c'est-à-dire celui de ramasser des pierres. Pauvres parmi les plus pauvres, leur vie n'est que misère, mais ils ont le courage de la gagner. La petite soeur leur est confiée quand la mère n'est pas là. Le plus grand compte repartir chercher un autre boulot et laisser son frère avec elle. Mais voilà que le petit ne veut pas. Il lui démontre qu'il a autant de force que lui et l'autre se laisse convaincre. Arrivés sur les lieux de rendez-vous, personne ne les attend. Le grand demande à son frère de l'attendre sans bouger sur un banc, et part à la recherche de quelque chose. C'est la dernière fois qu'ils se virent. Le petit, Saroo comme il s'appelait et qui signifie Lion, a cinq ans. Il se réveille dans la nuit et ne patiente plus. Il monte dans un train et s'endort dans un compartiment. Il se réveille à 1700 kms plus loin, ne sachant pas prononcer correctement le nom de son village et personne ne sait comment l'aider, sauf à l'envoyer dans un orphelinat dont il s'échappe. Repris, il sera éduqué et adopté par un couple riche en Tasmanie. Des gens qui ont refusé de faire des enfants et préféré adopter ceux qui n'ont pas de famille. Le couple reçoit quelques temps après un autre enfant du même orphelinat, mais lui ne s'adapte pas et refuse tout compromis. 

A 25 ans, Saroo part à Sidney faire une école d'hôtellerie. Il va dire au revoir à son frère qui a décidé de vivre sa vie, loin d'eux, sous une tente, sans aucune aide, vivant de drogue et d'expédients. A Sidney, il rencontre un autre élève indien, adopté comme lui qui lui demande d'où il vient. Il ne sait pas exactement mais au cours d'une soirée, il voit les mêmes pâtisseries de son enfance, celles qu'il n'avait pas pu s'acheter avec son frère. Là commence une quête terrible sur ses origines, accompagnée de sa copine. Il abandonne ses études et réussit à retrouver sa mère après bien des péripéties. Il apprend que son grand frère est mort le jour même de sa disparition, emporté par un train. Sa soeur et sa mère sont toujours vivantes, ont déménagé mais sont toujours pauvres. Il décide de rester en Inde et de les aider.

80.000 enfants se perdent chaque jour, disparaissent, sont vendus, adoptés ou pire.