Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
cinéma d'auteur
8 juin 2016

COURT, un film indien.

Court (ou en instance), drame de Chaitanya Tambane, indien, 2014. 1h56.

La justice selon les tribunaux indiens. Histoire d'un artiste poète et chanteur engagé qui se produit sur des scènes en extérieur, devant un public de quartier. Il chante des chants subversifs contre le pouvoir en place et d'autres dont "Time to know your enemy".  Lors d'un de ses concerts, il est arrêté par la police pour avoir incité par ses chansons au suicide d'un homme qui travaillait dans les égouts de la ville. L'homme en question, pauvre ouvrier, savait que d'y travailler allait le conduire à la mort tôt ou tard par le fait d'inhaler les gaz mortels. Le Tribunal saisi de cette affaire va être le théâtre d'opération du film où l'on voit les avocats des deux parties énoncer les motifs et accepter que l'affaire soit remise à chaque fois par manque d'arguments à une date ultérieure. L'avocate de la partie adverse au poète demande une somme d'argent en compensation de la perte du mari. Ne pouvant plus vivre sur place, la femme et les enfants s'en vont au village. Le poète s'en sort, car son avocat démontre qu'il ne s'est pas suicidé mais qu'il est mort asphyxié dans les égouts. Libération du poète. Il remonte sur scène et se fait à nouveau arrêter, sans doute pour un autre motif. 

C'est un film dramatique car la justice rendue dans ce pays est invraisemblable : on met en prison sans preuve, on condamne sur la simple décision du juge s'il le décide. Les avocats font référence à des textes anciens, n'ont pas de preuves ou de fausses preuves, et seul le juge les écoute. Il décide de la vie d'une personne sans autre consultation. Edifiant et très intéressant.

Publicité
Publicité
Commentaires
cinéma d'auteur
Publicité
Archives
Visiteurs
Depuis la création 8 901
Pages
Publicité